Démontage moteur Suzuki SV650 – Coussinets de Bielle

Alors voilà, un beau matin, tandis que je me rendais au travail, mon moteur a lâché. Immédiatement après avoir effectué une vitesse de pointe, j’ai entendu des bruits anormaux au niveau du moteur (cf. vidéo) et j’ai commencé à perdre de la vitesse comme si je freinais. En m’arrêtant sur le bas côté de la route, mon moteur a même calé. Bien qu’aucun voyant ne s’allumait, j’ai immédiatement regardé ma jauge à huile moteur et j’ai évidement constaté qu’il n’y avait plus une goutte d’huile… Et comme à chaque fois, dans ces situations là, on se répète qu’on est trop bête et qu’on aurait dû prévoir le coup ! N’est-ce pas ?! Mais ça ne règle pas le problème. A vrai dire, pour régler le problème, il ne reste pas grand chose à faire. Ou plutôt, il y a beaucoup à faire, déposer et démonter le moteur ! Quelle est la différence entre la dépose et le démontage ? La dépose consiste à sortir le moteur de son logement, le désolidariser de la moto. Le démontage consiste à démonter le moteur en pièces détachées.

Effectivement, après plusieurs recherches sur internet, j’ai vite identifié mon problème comme étant un problème de bielle coulée. Une bielle coulée ? Quésaco ?

Tout d’abord, un petit schéma:

La bielle vient ensuite se fixer sur le maneton du vilebrequin. On dit qu’une bielle est coulée lorsque les coussinets de bielle sont détériorés. Un coussinet se détériore à cause de frottements trop important. Des copeaux se forment, réduisant l’épaisseur du coussinet, et augmentant le jeu entre le maneton et le coussinet. Ce jeu (cf. vidéo fin article) provoque les claquements typiques que l’on entend lorsqu’une bielle est coulée.

Et a priori, la solution c’est de démonter le moteur pour s’en assurer. Je dis "a priori" puisque je n’ai malheureusement trouvé aucun tutoriel sur le diagnostique d’une bielle coulée pour SV 650, ni même la dépose et le démontage moteur. Désespéré, je me suis lancé dans les réparations moi même. J’aurai tellement apprécié trouver un tutoriel que je me suis dis que j’allais partager mes connaissances et mon expérience afin de compatir avec les mal chanceux – ou les flemmards qui ne font pas le plein d’huile à temps, qui tout comme moi, auront coulée une bielle !

Résumé:

Symptôme: Perte de puissance significative et bruit moteur qui s’accélère avec le moteur (martellements/claquement au niveau du bas moteur). Le tout après ou pendant une pointe de vitesse. Il vaut mieux espérer avoir le problème "après" parce que dans le cas contraire, la roue peut se bloquer et entraîner la chute de la moto. Enfin, le mieux étant encore de faire le plein d’huile à temps et d’éviter le problème…

Devis professionnel: 200€

Réparation garage: 750 à 2500€

Diagnostique probable: Bielle coulée (coussinets détériorés), maneton de vilebrequin endommagé.

Réparation: Dépose et démontage moteur (haut moteur et bas moteur).

Outils indispensables:

  • RMT (Revue moto technique)
  • jeu de clé allen
  • clé à pipe de 27 (pour l’écrou d’embrayage)
  • clé à pipe de 23 (6 pans) (Facom recommandé – cf. dépose moteur)
  • clé à pipe de 18 (6 pans)
  • cric manuel (29€ chez Norauto)
  • Suzuki Bond (pâte à joint carter moteur) – Remontage
  • Suzuki Super Grease (graisse) – Remontage
  • Suzuki Thread Lock Super 1342 (colle haute température pour vis boite de vitesse) ou équivalent – Remontage

Dépose du moteur:

La première chose à faire, c’est de vidanger le moteur de son huile:

Vidange huile moteur

Suivi de la vidange du liquide de refroidissement:

Vidange liquide de refroidissement

Liquide de refroidissement ~1.5L

Déposez ensuite la selle, le réservoir, le filtre à air, le porte papillon et les radiateurs:

Porte papillon

Radiateur huile

Attention, en déposant le radiateur, de l’huile s’écoulera encore. Ne perdez pas la rondelle.

Rondelle radiateur huile

Utilisez une clé allen assez longue qui puisse permettre d’atteindre les vis d’échappement du cylindre arrière.

Clé allen pour accès pot du cyclindre arrière

Clé allen pour accès échappement cyclindre arrière

Clé allen pour accès échappement cyclindre arrière

Ces vis là ont une fâcheuse tendance à rouiller rendant le dévissage ardu…voir un peu trop:

Echappement cylindre arrière

J’ai effectivement cassé la vis de support du pot, accessible au niveau de la béquille de la moto: (pour réparer ça, il faut perçer le long de la vis, avec un foret de 6.5 si la vis a un diamètre de 7, pour éviter d’endommager le filetage)

Vis support échappement cassée

Maintenant que tous les éléments rattachés au moteur sont enlevés, on va pouvoir déposer le moteur. Avant d’entamer le desserrage des boulons de support du moteur, placez un cric à roulette sous le moteur.

Sur la photo j’avais placé une planche en bois que j’ai finalement remplacé par un chiffon épais pour un meilleur équilibre.

Cric support moteur

Prêt à déposer le moteur

On peut maintenant s’attaquer aux boulons de support du moteur. En effet, si vous ne disposez pas de la bonne clé (clé à douille de dispositif de réglage de fixation du moteur), vous allez devoir utiliser des clés à pipes.

En effet, on constate que la tige du dispositif de réglage est doté de pans, similaire à un écrou, ce qui va permettre d’utiliser une clé à pipe, sans toucher au réglage. Cependant, il y a peu de surface sur la "tête d’écrou", ce qui m’a obligé à limer ma clé de 23 toute neuve pour y réduire le chanfrein (je précise que ce n’est pas une clé Facom)…

Réduction du chanfrein inutile de la clé de 23

Clé à pipe de 23 limée

Le pan de la tête de la tige est bien visible ici.

Dispositif de réglage, pas fins, vue coté

Pour celui-ci, mon système D n’a pas fonctionné… désespéré, j’ai commencé à placer un gros tournevis plat dans une des encoches du dispositif de réglage, et j’ai tapé dessus. Au dernier coup de marteau qui allait me faire abdiquer, le dispositif a tourné !

Placez bien votre tournevis sur l’encoche haut-gauche de sorte qu’en tapant sur le tournevis, une force "circulaire" (anti horloger) s’exerce sur le dispositif.

Dispositif de réglage de fixation du moteur

Edit: J’ai découvert une nouvelle façon de contournement qui peut permettre de devisser ces écrous dans douille à créneaux (cf. remontage moteur).

Note: Utilisez de préférence du matériel Facom. Je ne travaille pas pour eux mais ce n’est pas pour rien si ça coûte une fortune et que c’est garantie à vie: c’est de l’excellente qualité. Et c’est français ! Pour preuve cette clé de mauvaise qualité, de diamètre 19. Elle fait en réalité 19,3. Il m’aura donc fallu bricoler pour obtenir un diamètre de 19 et ainsi éviter de riper l’écrou:

De fines lamelles de papier ponce par dessus les pans de la clé m’ont permis de réduire son diamètre:

Clé de 19,3 + papier ponce = 19

 Le moteur sort enfin de son logement !

Attention, descendez le en douceur. Il se peut que vous ayez oublié de défaire des branchements. C’était mon cas, il m’a fallu démonter la coque arrière de la moto pour atteindre un collier qui retenait prisonnier les câbles du rotor d’allumage.

Sortez le moteur en le pivotant vers l’avant, de sorte que le cylindre arrière se retrouve à la verticale.

Voilà le résultat:

Moteur déposé - Poids ~63 kgs

SV650 - Moteur déposé

SV650 - Moteur déposé

Démontage du moteur:

Le moteur déposé, il ne reste plus qu’à le démonter.

Positionnez le moteur de sorte que le marquage |F soit aligné avec la rainure du carter |.

Cette étape va permettre de déposer les arbres à cames en ayant au préalable noté scrupuleusement leur position.

EDIT: Cette étape n’est finalement pas nécessaire, il est préférable de suivre les indications de la RMT. Vous pouvez tout démonter sans noté les réglages.

Indicateur position piston moteur

Ici  j’avais mis un morceau de Scotch pour indiquer la position de la chaîne de distribution par rapport à l’arbre à came. J’ai vite changé d’avis et j’ai finalement marqué la chaîne en la rayant au cutter.

Position arbre à came avant

Les positions importantes à marquer sont: la position de la chaîne par rapport aux arbres et surtout, la position de chacun des arbres par rapport au cylindre.

Faites vos marquages en vous alignant horizontalement avec les cylindres. Voici les miens:

Cylindre F - Arbre à came G

Cylindre F - Arbre à came F

Cylindre R - Arbre à came J

Cylindre R - Arbre à came H

Arbres à came cylindre F (avant)

Arbres à came cylindre R (arrière)

Je ne sais pas encore si ces marquages me seront utile. Je pense qu’au moment du remontage je suivrais les indications de réglage de la revue technique.
Déposez maintenant le cylindre et la culasse, avant et arrière.

Cylindre et culasse avant

Le haut moteur est démonté. On voit donc les pistons et leur bielles. Un petit diagnostique s’impose pour s’assurer que le problème vient bien des coussinets de bielle.

Tirez et poussez le piston, dans l’axe de la bielle de sorte à voir s’il y a un jeu important:

On peux maintenant s’attaquer au bas moteur. Démontez les carters droit et gauche. Faites attention aux joints !

Le joint du carter droit est collé par endroit. J’ai déchiré le mien. J’en ai commandé un nouveau (12€).

Joint carter droit

Si vous ne disposez pas d’un bloc rotor, utilisez une clé plate, ou une clé à molette pour bloquer le rotor.
Pour information, je n’ai pas eu besoin de démonter le rotor pour ouvrir le carter moteur.

Blocage rotor

Le rotor bloqué, vous pouvez démonter les ressorts d’embrayage.

Embrayage

Ensuite, ça se corse un peu si on ne dispose pas de bloque moyeu de manchon baladeur.

L’astuce que j’ai utilisé est de revisser 2 vis voisines et de caler une lamelle métallique entre ces 2 vis et le plan de travail de sorte à bloquer la rotation de la cloche.

Edit: Voici plus en détails la façon que j’ai eu de bloquer l’embrayage. J’ai utilisé cette petite lamelle en métale:

Que j’ai placé entre les 2 vis, de sorte que l’extremité bute sur le plan de travail, comme cela:

Je vous cache pas que c’est du bricolage, et c’est pas rassurant de voir la lamelle se tordre sans que l’écrou ne se dévisse ! On s’y est mis à 2 pour démonter tout ça. C’est plus sûr :)

Reste plus qu’à déposer les pignons d’entraînements, pompe à huile, chaîne de distribution et autre éléments restant dans le carter droit:

Note: le boulon de la came de commande de changement de vitesse est collé au néoprène.

Note: le pignon menant primaire est un pas à gauche. Desserez le en tournant dans le sens horloger !

Carter droit avant dépose

Vous pouvez maintenant déposer le carter moteur. Les vis sont serrées vraiment fort, peut être même collée. Pour m’aider, j’ai utilisé un levier un peu particulier: un tube d’aspirateur:

Tube aspirateur pour levier

Pour sortir le carter moteur, n’hésitez pas à tapoter légèrement l’axe de la boite de vitesse avec un maillet tout en tirant le carter vers le haut.

Voilà le coeur du moteur ! On y voit le vilebrequin et la boite de vitesse.

Reste plus qu’à dévisser la bielle arrière et constater les dégâts:

Carter moteur ouvert

Coussinets de bielle

Les têtes de bielle ne me semble pas endommagés.

Tête de bielle

Voici un aperçu des copeaux de coussinet (revêtement en bronze) qui se sont éparpillés dans le carter:

Copeau de coussinet dans carter moteur

Copeaux

Copeaux carter

Un nettoyage s’impose ! Je vais démonter la boite de vitesse pour m’assurer qu’il n’y a pas de copeaux qui se baladent.
En revanche, le maneton du vilebrequin est rayé ! L’important, c’est de vérifier si les rayures sont réellement des rayures qui ont marquées le maneton ou si elles représentent juste une surépaisseur causée par la fonte du coussinet lors des frottements. Logiquement, les coussinets doivent avoir un indice de résistance plus faible que l’acier du maneton.

Maneton vilebrequin

Pour s’en assurer, il va falloir poncer, et pour ça, il va falloir sortir le vilebrequin de son logement. J’ai encore un peu galéré à cette étape, et pour cause, il faut une clé spéciale pour démonter le rotor !
Il faut en effet, un bloque rotor (pour éviter le rotor de tourner sur son axe) et un dépose rotor (Ref: 09930-30450).
Le dépose rotor est indispensable. Pas de panique ! L’astuce consiste à acheter une vis à tête hexagonale, partiellement fileté, pas fin de 1.50, de diamètre 20 et longueur 90. Et vous trouverez ça sur Bricovis.fr, très pro et très rapide. J’ai commandé la vis le vendredi à 2h du mat et je l’ai reçu par TNT le lendemain, samedi vers 10h :
Et cette vis va donc venir se positionner sur l’axe du rotor. En la serrant, elle va pousser le rotor vers l’extérieur afin qu’il sorte de son logement (axe en cône) :
Jusqu’a présent, j’utilisais une clé à molette pour bloquer le rotor, mais ici, j’ai préféré m’acheter une clé plate de 32, qui me donne une meilleure prise pour dévisser. Oui, parce que là, il faut tout donner. C’est pratiquement impossible de s’en sortir seul d’ailleurs puisqu’il faut pouvoir maintenir le moteur tout en desserrant. Sauf qu’on a besoin de nos 2 mains pour desserrer. Surtout qu’il faut tourner le bloque rotor et la clé à douille (douille de 30) en même temps…
Une fois le rotor extrait,  vous pouvez sortir le vilebrequin et commencez à poncer. Faites le avec du papier ponce très fins. Commencez avec du 500 pour finir avec du 1000. Poncez avec un peu d’eau.
Et voici le résultat :
Maneton poncé
Maintenant il va falloir mesurer les côtes pour voir si le vilebrequin est récupérable ou non. Je m’explique:
Pour ce modèle de moto, Suzuki SV 650 N K7, il y a 4 côtes, et donc 4 tailles de coussinets différentes. En regardant les numéros indiqués sur le vilebrequin et sur la bielle, j’en ai déduit que le code couleur de mes coussinets d’origine était le Brun.
Ce qui me laisse donc une taille (Code jaune), la plus épaisse. Il n’y a plus qu’a croiser les doigts pour que le manque de matière dû aux frottements et au ponçage (si il y a) puisse être comblé par cette nouvelle taille de coussinet.
Pour effectuer la mesure, 2 solutions: le plastigage ou le palmer (micromètre).
Un professionnel m’a fait les mesures à l’aide de son palmer:
Côte côté gauche du maneton (piston avant): 37.988 mm
Côte côté droit du maneton (piston arrière): 37.91 mm (sur la face supérieure, sinon 37.978 sur la face latérale)
Je suis donc hors côte sur une partie du maneton côté droit…  Comme cette différence n’est pas répartie sur toute la surface du maneton droit, je pense quand même conserver mon vilebrequin… ça m’embête de le jeter rien que pour ça.
Du coup, je vais utiliser les coussinets de 1.492-1.496 (code jaune), les plus épais.
A suivre…
Le détail de la commande des nouvelles pièces et le remontage feront l’objet d’un autre article.

J’espère que le tutoriel va aidez bon nombre d’entre vous. N’hésitez pas à me le faire savoir, laissez moi un commentaire.

40 réflexions sur “Démontage moteur Suzuki SV650 – Coussinets de Bielle

  1. Prud'hom dit :

    Bonjour j’ai une sv 650 de 1999 et sur l’autoroute j’ai entendu un bruit bizard du moteur
    je me suis dit que c’est la bielle et je uis passer au garage il ma dit la meme chose.
    Par contre il ma dit qu’il fallait que je rachete un nouveau moteur.
    J’ai vue que tu a reussi a le reparer mais il faut etre un expere en mecanique ou un novice avec du temps et ton site peut le faire?

    Et combien sa ta couter de le reparer?

    Voila j’espere que pour toi cela va aller tres bien maintenan.

    Bonne soirée

    • Salut,
      Pas besoin d’être un expert en mécanique, je n’en suis pas un, mais faut être un peu débrouillard et surtout avoir la revue moto technique (que tu peux trouver sur le forum "binano") et des outils !

      Par moment il est nécessaire d’être 2 aussi, pour serrer/desserrer des vis, ou encore pour déposer/reposer le moteur. ça aide beaucoup ;)

      Les réparations m’ont couté environs 200€ (en comptant la pâte à joint en silicone 40€, de la bonne huile 40€, 2 paires de coussinets (15€x4), quelques douilles et autres "ingrédients" (graisse, joint…)

      Pour info, j’ai effectué ~600kms depuis, et elle roule très bien.

      Bon courage à toi et n’hésites pas si tu as d’autres questions.

  2. Prud'hom dit :

    Oui autre petite question ou a tu acheté les coussinets la patte a joint et tout le reste, sur internet ou chez un concessionnaire?

    en tout cas merci car il y a plein de photo et je pense que sa va mettre super utile quand je vais mi mettre.

    Bonne soirée

  3. seb dit :

    Bonjour,
    super ce tuto, bravo

    j ai acheté un SV 650 avec bielle HS apparement,

    je pensais racheter un moteur, mais vu cette mine d info je vais toujours le démonter pour voir.
    par contre si les coussinets d origine sont de code jaune c est fichu si il faut poncer l axe du maneton il n y aura pas de coussinet plus épais a mettre en remplacement

    • Bonjour Seb,
      Tu as tout compris :) Si le maneton doit être poncé et qu’il passe hors côtes, c’est fichu.
      Pour information, ma bielle tient encore après 2500kms mais j’ai l’impression que le petit hors côte que j’avais au remontage s’accentue avec les kilomètres (le bruit de martellement semble revenir petit à petit…). Comme quoi, il ne faut pas négliger les microns !
      Bon courage pour le démontage.

  4. seb dit :

    merci, je vais ma ttaquer au démontage ces jours ci,

    par contre je ne vois pas la suite pour le remontage,

    au niveau de la chaine de distri au démontage on ne voit pas a quel moment on dépose la chaine du vilebrequin

    les coussinets ainsi que les joints nécessaires coutent 200€ ?

    cordialement

    • En cliquant sur le menu "Plus…" en haut de la page, tu trouvera un post sur le remontage.

      La chaine de distrib s’enlève juste avant d’ouvrir le carter moteur en deux. Une fois les pièces déposées (cloche d’allumage et embrayage) ont a accès aux dents du vilebrequin qui entrainent la chaine.

      Pour le prix, non, les coussinets m’ont coûté 15€ pièce (x4) et la pâte à joint en silicone se vendait en gros tube à 40€.

      Bon démontage et n’hésites pas si tu as d’autres questions ;)

  5. seb dit :

    Merci pour ton aide.
    au niveau de la clé pour démonté le moteur du cadre, une douille et un cliquet ne fait pas l affaire?
    les douilles sont moins épaisses que les clés a pipe il me semble?

  6. seb dit :

    bonsoir , désolé c’ est encore moi…

    pour info en vidangeant le moteur j ai trouvé la même limaille que vous dans mon carter.

    le pot d’échappement est dévissé, les 2 boulons 6 pans des clindres avant et arrière,
    et les 2 boulons de 12 du cylindre avant (les 2 boulons de 12 du cylindre arrière sont inaccessibles), mais il ne sort pas.

    ensuite au niveau des vis des supports moteur, pour les écrous a créneau es ce obligatoire de les dévisser, vu que devant chaque écrou il y en a un autre a 6 pans.

    a part ca il est prêt a tomber…

    • Je n’arrive pas très bien à situer les boulons dont tu me parles, sur le cylindre avant/arrière. Attention,
      il ne faut pas démonter les cylindres avant d’avoir déposé le moteur. Tu utilises bien la revue moto technique pour te guider ?

      Sinon, pour dévisser les écrous à créneau, il faut dévisser au préalable les écrous "classiques", sinon il te sera impossible de les dévisser.

      • seb dit :

        bonjour,

        en fait je voulais parler des boulon de fixation d échappement sur le cylindre,
        ils sont inaccessibles sur le cylindre arrière.
        sinon pour les douille créneau je vais tenter a la pince a bec, mais cette technique me laisse un peu dubitatif…
        au sujet des carbus je pensais les désolidarisé de la pipe, de manière a faire descendre le moteur et laisser les carbus.mais je pense qu il sera plus simple de les déposer.c était pour ne pas toucher au cable..

      • Ah ok, effectivement, ils sont inaccessibles. Il ne faut pas chercher à les dévisser, par contre, il faut dévisser un collier uniquement. En fait, le collecteur d’échappement du cylindre arrière se décompose en 2 parties. Une partie très courte est fixée au cylindre (par les boulons inaccessible en question), et l’autre partie fixée à cette première par un collier. C’est ce collier qu’il faut détacher.
        Pour ce qui est des carbus, enlève les, ça te facilitera la tâche, quitte à perdre 20min à remonter les câbles plus tard :)

  7. seb dit :

    aussi pour les carbus, avez vous défait le cable de starter et d accélérateur et déposé les carbus?
    car je pensais les 2 gros colliers de fixations des carbus sur les cylindres, comme ca le moteur descend et les carbus restent en place

    • Sur mon modèle, année 2007, je n’ai pas de carburateur. J’ai un système à injection, et le mélange essence/air s’effectue par un "porte papillon". Ceci dit, je pense que le principe est le même sur un modèle à carbu.
      J’ai effectivement délogé les câbles d’accélérateurs (il y a un câble de rappel, mais pas de starter pour moi). J’ai ensuite pu déposer le porte papillon.

      Tu voudrais déposer le moteur sans déposer les carbus ? Je doute que ce soit possible, les carbus resteraient fixé à la boite à air et au réservoir ? Tu ne pourra pas sortir le moteur. Il faut pouvoir pivoter le moteur vers l’avant pour que le cylindre arrière se retrouve à la verticale. Et ce sera impossible si tu ne déposes pas le tout.

  8. Prud'hom dit :

    Bon alors moi j’ai changé de moteur (vraiment pas le courage de tout démonter)
    C’est un modele à carbu et j’ai demonter le starter et les cables accélérateur c’est vraiment plus simple et ca ne te prend pas beaucoup plus de temps.

    Un petit conseil aussi si ce n’est pas trop tard marque avec une étiquette ou autre ou tu débranche toute tes durites et tes fille car quand tu devra tout remonter ca sera beaucoup moins galère. (J’ai fais cette erreur et ca ma fais perdre beaucoup de temps).

    Bon courage

  9. seb dit :

    Ca y est, le moteur est sur l établi, nikel.

    j ai fait des repères au marqueur sur les vis de support moteur, et sur un des 2 cables d accélérateur pour plus de facilité au remontage.
    les connectiques on peut difficilement se tromper, elles sont presque toutes différentes,
    et tombent déjà a peu près a l endroit où elles vont…

    par contre ce qui est bizarre c est que les écrou a créneau extérieur sont venu facilement en tapant légerement le coin evec un vieux tournevis et un marteau. et ceux de l intérieur facilement aussi en mettant un burin plat que j ai fait tourné avec une clé…
    ca laisse sous entendre que ce moteur a été déposé recemment je pense
    moi je l ai achetée dans l’ état la semaine dernière
    pour ouvrir le moteur, c est pas gagné, je pense aller a nancy en chercher un d occas, certes c est 690 dans une casse, garanti 1 mois, et c est sur que ca marche

    je pense essayé d ouvrir le mien , sachant qu il y a 1 chance sur 2 pour qu il soit foutu, qu en pensez vous? moi je pense foutu pour foutu, si il est ok je le monterai dans une autre bécane

    par contre tu n as pas changer tous le joints quand tu as tout déculassé?

    en tout cas merci pour cette mine d informations,

    • Félicitation ;)

      Que les écrous à créneaux aient tournés facilement ne signifie pas forcement que le moteur a été déposé récemment. En fait, en dévissant les écrous de blocage situé devant les écrous à créneaux, tu désolidarises déjà le moteur. Les écrous à créneaux sont là uniquement pour régler la position du moteur. Mais bon, apriori, c’est qu’ils n’étaient pas tout à fait en contact.

      C’est dommage de ne pas le démonter maintenant qu’il est déposé :)
      Par contre, tu as raison, si tu as vu des copeaux de métal dans ton huile de vidange…il y a de grandes chances qu’il faille changer une pièce à l’intérieur. Et la seule solution, c’est de démonter !
      Vérifie peut être avant d’acheter l’autre moteur si les dégâts sont importants.

      Je te conseil de te préparer un large plan de travail où tu pourra manipuler le moteur et entreposer les pièces démontées, en prévoyant de quoi éponger le reste d’huile qui coulera au démontage.

      J’ai été obligé de changer 2 joints, sans oublier la pâte silicone pour le bloc moteur.
      En fait, j’ai déchiré le joint du carter droit, il était collé d’un côté, méfies-toi en le démontant. Regarde les photos ça devrait t’aider à comprendre comment il est disposé.
      J’avais également une petite fuite après la repose du moteur. Elle venait du joint, de forme circulaire, assez rigide, dans lequel passe la tige du sélecteur de vitesse. Rien de grave, il peut être changé sans rien démonter.

      Donc pour résumer, si tu n’abîmes pas les joints, tu peux tous les conserver (en ce qui me concerne, je n’ai pas eu de problème de fuite sur les anciens joints (cylindre, culasse, carter)).
      Le seul joint indispensable, c’est la pâte à joint en silicone pour le bloc moteur.

      Et pas de quoi pour les infos :) Content que ça t’aide !

  10. seb dit :

    je viens de lire la RMT pour ouvrir le moteur, et honnêtement, ca me laisse perplexe,
    si j ai bien compris les tendeurs de chaine se démontent depuis l extérieur des cylindres en les déposant entièrement, on ne peut pas les desserrer, mais uniquement les serrer.
    ensuite les soupapes, il faut obligatoirement les déposer, ou peut t on déposer les culasses avec les soupapes dedans?

    • Les soupapes n’ont pas besoin d’être démontées, elles restent dans la culasse.
      Pour démonter les tendeurs de chaîne, il suffit de desserrer les 2 vis à têtes creuses de chaque côtés des cylindres avec une clé allen. Ensuite, le tendeur vient tout seul sous la pression du ressort.

  11. seb dit :

    hello,

    je vous donne des news de mon SV,
    j ai déjà terminer de lui monter un nouveau moteur et tout fonctionne…
    je vais prochainement m attaquer à ouvrir le vieux.
    par contre j ai été voir un spécialiste moto qui m a dit que quand la bielle fait du bruit c est trop tard.
    il me dit que le vilebrequin est ovale maintenant.
    il n a pas tort puisque a lire tes cotes , il y a 37,91 d un coté, et 37,98 au même endroit en faisant faire un quart de tours au palmer, c est bien ca?

    si ta moto marche toujours, je vais voir pour que mes cotes ne soit pas inférieures aux tiennes.

    car j ai lu que ton bruit commencait a réapparaitre, donc à partir de 7 microns d écart ca devient délicat.

    la suite semaine prochaine pour moi…

    a bientôt

    • Salut Seb,

      C’est exactement ça, le maneton du vilebrequin est sans doute déjà endommagé. Le tout c’est de voir à quel point, si c’est rattrapable avec des coussinets plus épais.

      Reste le problème de la forme ovale…. pour l’instant rien de sûr mais sur la mienne, j’ai la sensation que le bruit se fait de nouveau entendre.

      J’ai effectué 2500kms depuis, et la moto fonctionne encore très bien.
      Ceci dit, j’aurai sans doute quelques informations supplémentaires à te fournir d’ici quelques jours.

      A bientôt

  12. seb dit :

    ah bon, il est en re-démontage le moteur?
    pour ma part j en suis aux 4 vis de 12 qui tiennent la culasse,
    elles sont très serrées j ai peur de casser quelque chose en utilisant une trop grande rallonge.
    ca a tourné un peu avec le "clac", mais il y a toujours une résistance.
    ce n est pas un pas inversé d après la RMT.
    aussi la vis central pour défaire l embrayage n était pas serrée.elle était simplement maintenue par la rondelle qui est repliée comme pour le pignon.
    bizarre…

  13. Oui, c’est bizarre pour la vis de l’embrayage. Heureusement que la rondelle frein était là.
    C’est normal que ce soit dur à dévisser. Ma hantise au démontage c’était de casser une vis dans la fonte…et là, il n’y a plus qu’à changer la pièce. Mais bon, je n’ai pas eu se problème et pourtant je suis tombé sur certaines vis très résistantes !

    En fait, ma moto est au garage depuis 1 mois suite à un accident. Elle attend le passage de l’expert. Il se peut qu’en examinant le moteur, l’expert et le garagiste estiment que le moteur est endommagé (à cause du bruit). Je ne sais pas encore, mais si c’est le cas, cela signifiera que les 7 microns d’écart auront suffit à endommager de nouveau les coussinets…

    A suivre…

  14. seb dit :

    ah merde, que du dégât matériel j espère.
    a mon avis si le vilebrequin est ovale c est sûr que le nouveau coussinet va s user vite.
    d après le mécano que j ai vu pour extraire mon rotor, quand y a du bruit c est que le vilo est déjà oval et c est foutu.
    j ai le temp long de mesurer le mien.
    a très bientôt

  15. seb dit :

    hello,

    je donne des nouvelles de mon bas moteur que j ai enfin réussi a sortir.
    il ne reste presque plus rien du coussinet, et il s est élargi de 1cm.
    du coup il commencait à passer sous l autre coussinet ,
    résultat, le vilebrequin est rayé de telle sorte qu en passant le doigt dessus on sent les irrégularités.
    et de même sur le chapeau de la bielle.
    bref tout ceci est bon pour la poubelle.

    merci pour toutes ces informations qui m auront été très utile.

    a bientôt

  16. Michaël dit :

    Salut.
    ça en est où ? : )

    7 centièmes c’est énorme sur un même maneton….
    ça m’étonne pas que le problème soit revenu
    Sur une culasse 5 centièmes est une cote maxi de déformation !

    Sur un maneton c’est environ 2 centièmes de jeu normal de fonctionnement ,et ce,quand la valeur est uniforme sur tout le maneton.

    Il aurait fallu faire rectifier le vilebrequin à la côte maxi des 2 valeurs et compenser avec des plus gros coussinets.

    c’est intéressant. en tout cas.

    • Salut Michaël,

      Alors figure toi que le manneton résiste bien jusqu’à aujourd’hui ! Je pensais que le problème se répétait puisque j’entendais (et j’entend toujours) des bruits suspects dans le moteur, surtout quand il est froid. Mais voilà, il tourne encore et avale les kilomètres sans problème ;)

      Effectivement, l’idéal aurait été de faire rectifier le vilebrequin, mais ça demandait l’intervention d’un pro et les coussinets que j’ai utilisé pour la réparation étaient déjà les plus épais.

      Voilà ;)

  17. Caillou dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce blog plein d’infos très utiles.

    Il m’est arrivé la même mésaventure sur mon SV de 2004 (48000km). Depuis une petit moment, j’avais l’impression d’entendre un petit claquement et puis un jour, après une petite pointe de vitesse, le moteur c’est mis à claquer vraiment très fort. J’ai d’abord pensé au tendeur de chaîne de distri mais je me suis vite rendu compte que le problème était ailleurs…

    Grâce à la RMT et aux conseils de ce blog, j’ai donc entrepris le démontage du moteur. Apparemment, il y a une petite différence entre les modèles de 2004 et 2007 car il m’est vraiment très compliqué d’ouvrir le bas moteur sans enlever le rotor de l’alternateur. Je viens donc de passer commande pour une vis à pas fin sur le site marleva.net car bricovis.fr est en rupture de stock (trop de mecs bricolent leur SV ;-) ). J’attends donc de savoir si je dois jeter le moteur !
    Voilà où j’en suis.

    Encore merci ce blog.

  18. Kaid Omar Nassim dit :

    Saluut je m’apélle Nassim je suit d’Algérie jé 1 suzuki SV 650-s Carburant et jé 1 probléme de coussiné , jé démonté mon moteur jé trouvé les coussiné tt détruitte , plain de copeaux et le maneton aussi tt fichu a beaucoup perdus son diamètre a cause du frottement quess je fé ! merciiii et a mon avis jferé mieux d’acheté 1 new Moteur ou peu-je le trouvé

    • Salut !
      Si le maneton est trop endommagé, je te conseille de changer ton vilebrequin et de racheter des coussinets. Après, si tu ne veux pas t’embêter davantage, tu peux aussi changer le moteur complet, mais ça te reviendra plus cher. Tu peux trouver des moteurs d’occasions sur eBay, ou faire le tour des casses.
      Bon courage !

  19. Bob dit :

    j’ai changé des coussinets de bielles sur un modèle à carbus, c’est bien plus simple de retirer les organes (embrayage, alternateur, pignon de sortie de boite, culasses…) quand le moteur est dans le cadre, en plus c’est moins lourd à manipuler pour la suite. Le réalésage du vilebrequin peut necessiter de refaire une cementation du maneton. Il faut un peu d’outillage pour tout démonter et remonter: tournevis à frapper, jauges d’épaisseur, clé dynamométrique, pâte à joint, douilles à crénaux (il y a 3 tailles différentes sur le sv), béquille d’atelier, pochette de joints moteur…
    Pour la pate à joint, on en trouve chez auto distribution, style loctite 518. Les douilles à crénaux on peut les fabriquer en retaillant des douilles bas de gamme.

  20. Xav' dit :

    salut,

    Je suis en train de réaliser le meme travail que toi, le démontage est fini sauf que mnt que j’ai un probleme essentiel je n’ai pas la RMT, pourrais tu me donner quelques infos concernant le choix des coussinets et les couples de serrages des différents elements du moteur. Sur le site pieces.suz ce n’est pas un code couleur pour les différentes tailles mais une lettre enfin pour le modèle 2004 en tout cas… Merci pour les infos que tu pourras me donner.

  21. GEFFROY Rémy dit :

    Bonjour,

    Et oui… Un de plus qui va se servir de ce tuto pour ne pas avoir mis d’huile…. Quel co*…
    Bref avant de m’aventurer la dedans, j’aimerais savoir combien de temps cela vous à pris de faire tous cela en moyenne..

    Merci beaucoup par avance.

    • Salut,

      Alors quand je regarde les dates de ma première photo de tuto (19 janv 2012) et de la dernière (23 fév 2012), il y a à peu près 1 mois d’écouler entre les 2.
      Sachant que je n’avais pas de tuto sous la main, et que j’ai eu des ratés (j’ai remonté 2 fois le moteur parce que j’avais inversé un pignon de la boite de vitesse), j’ai perdu du temps sur certains trucs parce que je n’avais pas forcément le bon matos, il a fallu que je commande les coussinets sachant également que j’avais attendu un peu avant de les commander parce que j’envisageais de réaléser le vilebrequin, sans compter l’achat de clé + cric + recherches sur le net pour savoir quoi acheter comme pâtes/joints/coussinets etc…

      Pour résumer, je pense qu’en 2 semaines, à raison de 2h par soir c’est faisable. Bon, c’est une estimation parce que 2 ans après, j’ai un peu oublié tous les détails du démontage et remontage (il a fallu que je me replonge un peu dans mon tuto).

      Bon courage à toi !

      • Tr4sh dit :

        Bonjour,

        J’ai eu le même soucis avec mon SV650 2K… flemme de faire la vidange…Amorce serrage..changé les coussinets toussah toussah…

        J’ai la chance d’avoir des amis mécanos semi-pro qui m’ont permis de faire ça sans trop galérer.

        Par contre petite tristesse post réparation : le claquement est toujours la.
        La brèle tourne nickel en dehors de ça mais dés que je monte dans les tours (6000+ en gros) ça re-claque / Graillonne.

        Tu dis dans un de tes posts (decembre 2012) que malgré le claquement que tu entends de nouveau, la moto roule encore sans problème.

        Peux me dire ce qu’il en est aujourd’hui (Juillet 2014)?

        En effet de mon coté je ne veux pas prendre le risque de serrer le moteur à nouveau donc je vais vendre le SV.
        En revanche je voudrais savoir si je peux vendre le SV comme roulant ou si je dois le vendre pour pièces…

        Par avance merci pour ton avis.

      • Salut,

        Alors le SV tourne toujours, et toujours accompagné de son petit cliquetis. J’ai maintenant 84000 kilomètres au compteur.
        Bon par contre, je fais plus attention qu’avant, j’évite de monter trop dans les tours.

        Voilà, si tu as d’autres questions n’hésites pas. J’espère que ton SV tiendra le coup comme le miens ;)

        V

  22. Tr4sh dit :

    Hello,

    Merci beaucoup pour ton retour.
    J’utilise le miens pour aller au boulot pour l’instant et en effet en dehors du claquement qui reviens dès que je monte un peu la moto se porte comme un charme…

    Je vais la vendre à bas prix comme roulante en expliquant le "problème".

    Peux être qu’un fana sera intéressé par une moto peu chère pour de la ville / balade soft.

    Sinon je la vendrai pour pièce..

    Merci beaucoup pour ton tuto très précis et pour ta réponse.

    Bonne continuation sur ton SV ;).

    V

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s